La region du Nord

0 Deal Offers

This post is also available in: enAnglais

La région du Nord du Cameroun :

Est délimitée au nord par la région de l’Extrême-Nord, à l’est par la République du Tchad et la République centrafricaine, au sud par la région de l’Adamaoua et à l’ouest par la République fédérale du Nigéria.

Il s’agit d’un point tournant composé de plusieurs communautés ethnoculturelles, qui pratiquent l’agriculture et l’élevage dans leur écrasante majorité (plus de 90%). Grâce à son aéroport international, la capitale régionale, Garoua est reliée à Douala et Yaoundé, l’une des principales portes d’entrée au Cameroun.

La Région du nord couvre une superficie de 66 090 km2 et compte 2 050 229 habitants (estimations 2010).

Il est composé des départements suivantes;

BÉNOUÉ (GAROUA)

FARO (POLI)

MAYO – LOUTI (GUIDER)

MAYO – REY (TCHOLLIRÉ)

La région du Nord a un climat tropical typiquement chaud et demi-sec. Les températures sont généralement très variables pendant la saison sèche, allant d’un maximum de 48 ° C en mars à un minimum d’environ 20 ° C en décembre.

Les trois réserves nationales de gibier, à savoir Bénoué, Bouba Ndjidda et Faro, d’une superficie totale de 730 000 hectares, ont fait de la région du Nord Cameroun une zone archétypale où se concentrent les espèces les plus représentatives de la faune africaine; les grands mammifères, les primates, les reptiles et les oiseaux.

La région du Nord est dotée d’innombrables ressources, permettant presque toutes sortes d’activités touristiques.

SAFARI PHOTO – TOURISME CYNEGETIQUE

Avec plus de 600 km de pistes ouvertes chaque année, la région offre d’immenses possibilités de safari photo et de tourisme sportif (chasse, pêche) dans 28 zones spécialement aménagées et réparties autour des parcs nationaux.

LE PARC NATIONAL BOUBA NDJIDDA (220 000 HECTARES)

Située à environ 150 km au sud-est de Garoua, cette réserve de chasse abrite presque toutes les espèces d’animaux souvent présentes dans la région d’Afrique centrale et offre les meilleures conditions pour observer des éland de Derby, la plus grande, la plus majestueuse mais aussi la plus sauvage d’espèce de l’antilope africaine. Les autres animaux trouvés dans la réserve de chasse comprennent les éléphants, les girafes, les lions, les panthères, les buffles, les hyènes, les duikers, les phacochères, les aardvark, les punaises de brousse, les épis, etc.

LE PARC NATIONAL DE BENOUE (180 000 HECTARES)

Accessible par la route via Mayo Alim, Buffle Noire et Bel Eland, cette réserve est située à environ 175 km au sud de Garoua et à environ 150 km au nord de Ngaoundéré. On y trouve presque les mêmes espèces animales que dans le parc national de Bouba Ndjidda (lions, éland de derby, rafles, waterbucks defassa et éléphants). Quatre campements ont été construits dans le parc pour accueillir les visiteurs: Buffle Noir, Bel Eland, Grand Capitaine et Kobas.

LE PARC NATIONAL DE FARO (330 000 HECTARES)

En plus de la plupart des espèces animales présentes dans les parcs nationaux de Bouba Ndjidda et Benoue, le parc national de Faro abrite également une faune diversifiée comprenant des tourterelles, le calao gris, les merles, le rouleau d’Abyssinie, la pintade commune, les gros calaos d’Abyssinie, poules rocheuses, tétras des sables, etc. Le campement de l’hippopotame est aménagé dans le parc pour le confort des touristes. La végétation alterne entre les savanes et les zones densément boisées, et certaines des espèces végétales comprennent Combretum spp, Isoberlinia doka, Burkea Africana, Anogeissus leicarpus, Afzelia Africana, Cassia, etc.

TOURISME CULTUREL DANS LA RÉGION NORD DU CAMEROUN

La diversité culturelle des populations de la Région Nord du Cameroun s’observe à travers la Fantasia; la cuisine, un habitat varié et très authentique, un style vestimentaire unique représenté par la Djellabah portée par les hommes et les femmes ornant le bassin et les pagnes colorés en coton. La région du Nord abrite une multitude de chefferies traditionnelles (lamidat), la plus prestigieuse étant la lamidat de Rey Bouba, construite au début du XIXe siècle sous le règne de Bouba Ndjidda, venu du Mali avec ses guerriers peuls et installés près de Mayo Rey. La légende raconte que le Lamido Bouba Ndjidda y déposa une bannière blanche, un tambour d’argent, une épée et un panier contenant les secrets royaux. Ce lamidat est un site du patrimoine mondial de l’UNESCO depuis le 18 avril 2006. D’autres lamidats importants sont ceux de Garoua et Demsa, réputés pour leur richesse culturelle.

LA DANSE GOUMA

La danse Gouma ou encore topless danse est une danse de renommée internationale. Il a été à l’origine exécuté pour célébrer la naissance de jumeaux (un événement exceptionnel) dans la tradition Guidar. Le peuple Gidar est réputé pour sa dextérité, sa ruse et très apprécié pour ses danses traditionnelles en octobre, après la récolte. Guider, la ville natale du peuple Gidar est une petite ville industrielle aux larges avenues ombragées. Il est situé à environ 100 km de Garoua, dans le département de Mayo Louti. Son marché hebdomadaire qui se tient tous les vendredis, attire de nombreux amateurs de poterie Guidar.

TREKKING ET AUTRES ATTRACTIONS TOURISTIQUES

Le tourisme culturel est complété par une randonnée dans les monts Atlantika, où les touristes peuvent découvrir le peuple Koma. Ce sont des gens peu habillés, utilisant souvent des feuilles d’arbres pour couvrir leurs parties intimes. Ils vivent de façon traditionnelle en chassant et en pratiquant l’agriculture pour leur survie.

Le barrage de Lagdo et la merveilleuse île de Damans sont également des attractions touristiques réputées de la région du Nord.

Le canyon à l’intérieur d’un rocher à environ 5 km de Guider, formant une tranchée parfois profonde de 20 mètres et longue de plus de 1 km;

Le lac Kala Kafinarou, à environ 120 km de Garoua, est une dépression formée par les rivières Mayo Louti et Mayo Kebbi;

La ville de Toro, à environ 4 km de Garoua dans le lamidat de Demsa est un village pittoresque de Falis Goutchoumi où la population est restée réfractaire à toute forme de modernisation;

Le Mont Tinguelin, une montagne très pittoresque dominant la ville de Garoua, à environ 10 km sur la route nationale N1 en direction de Maroua;

Le marché Pitoa, pittoresque et coloré;

Le centre artisanal de Garoua, centre commercial d’œuvres d’art, de souvenirs et d’articles culturels;

Les traces de dinosaures dans la ville de Manaya dans le Lamidat de Rey Bouba. Ici, on retrouve une cinquantaine d’empreintes laissées par les dinosaures il y a plus de 120 millions d’années. Ces empreintes ont une valeur touristique et scientifique très élevée.