La region du Littoral

0 Deal Offers

This post is also available in: enAnglais

La région du Littoral du Cameroun :

Est située dans le sud-ouest du pays. C’est le domaine du peuple Sawa (le peuple côtier). La région est limitée au nord par la région de l’ouest, à l’est, par la région du centre, au sud par la région du sud et le golfe de Guinée et à l’ouest par la région du sud-ouest.

Douala est le siège de la région du Littoral. Elle couvre une superficie de 20 248 km2 et compte une population de 2 865 795 habitants (estimations 2010)

Il est composé de quatre départements:

– MUNGO (NKONGSAMBA)

– NKAM (YABASSI)

– SANAGA – MARITIME (EDEA)

– WOURI (DOUALA)

En matière de tourisme, la Région du Littoral dispose de plusieurs dotations touristiques. La zone des montagnes russes, propice au tourisme balnéaire, possède des baies pittoresques, de belles plages de sable fin qui s’étendent à perte de vue, notamment les plages de Yoyo et Manoka.

Il à un climat équatorial avec deux variantes, la variante avec le type de climat guinéen est caractérisé par une pluviométrie assez abondante; la variante à climat camerounais se caractérise par une très forte pluviométrie.

La région se trouve très près de la mer, sur la rive gauche de la rivière Wouri. La ville de Douala, capitale régionale du Littoral et capitale économique du Cameroun est le principal port d’entrée du pays. C’est une ville qui regorge d’activités grâce à son port (l’un des plus importants de la côte ouest africaine) et son aéroport international, desservi par plusieurs compagnies aériennes.

Les principaux fleuves de la région sont le Wouri, Sanaga et Dibamba. Ils ont d’abondantes espèces d’animaux et de plantes et servent également de moyen de transport de marchandises et de personnes, et pour la production d’énergie électrique.

– TOURISME D’AFFAIRES ET DE CONGRÈS

Le tourisme d’affaires et de congrès est bien développé à Douala. Chaque année, il accueille chaque année des centaines de touristes qui viennent généralement pour des séminaires et des conférences.

– ÉCOTOURISME

La région du Littoral est une zone dotée de plusieurs sites naturels favorables à l’écotourisme.

– LES CHUTES D’EKOM –  NKAM

Situées entre Melong et Nkongsamba, à 80 mètres d’altitude, les chutes d’Ekom – Nkam ont connu un écroulement spectaculaire et impressionnante. Il a servi de toile de fond où ont été tournées des scènes du film «Greystoke et la légende de Tarzan», interprété par Christopher Lambert.

– LES CASCADES DE DIBOMBE

Il coule de la rivière Dibombe qui traverse la ville de Manjo à 100 mètres à la partie supérieure du pont du Wouri.

– LA GROTTE DES NGOG-LITUBA

Il se trouve à 80 km d’Edea. Cette grotte a 800 mètres d’altitude sur une colline de 1 500 mètres avec un couvert végétal naturel ancré sur un rocher.

– LA RÉSERVE DE FAUNE DE DOUALA – EDEA

Il est très riche en ressources forestières. Avec les plages de Yoyo, elles constituent les ressources naturelles que le Cameroun cherche à conserver. Il a une variété d’espèces animales telles que les éléphants, les antilopes, les phacochères, les pythons, les crocodiles, les iguanes et les espèces endémiques telles que les lamantins.

– TOURISME DE LA PLAGE

La région du Littoral est dotée de belles plages de sable fin telles que les plages de Yoyo et Manoka ainsi que les plages du lac Ossa dans la division maritime de Sanaga.

– TREKKING ET MARCHE

Les monts Manenguba dans la localité de Melong offrent des possibilités de trekking et de marche très intéressantes tout au long des pentes de ces montagnes. Au sommet de ces montagnes, nous avons les lacs Male et Femelle. Le lac Femelle, avec ses eaux bleues se présente sous la forme d’une carte africaine inversée, et il est plus accessible car il est situé au sommet d’une colline. D’autre part, le lac Male, avec ses eaux de couleur verte, se trouve encastré entre deux collines, ce qui rend son accès un peu difficile.

– AGROTOURISME

L’agrotourisme est bien développé dans cette région grâce à la présence de grandes exploitations agro-industrielles d’ananas, bananes, palmiers à huile, etc., présentes à Douala et Edéa.

– TOURISME CULTUREL

Il se manifeste à travers l’artisanat, le folklore, l’habitat, les modes vestimentaires et les arts culinaires. Les organisations sociales et musicales sont nombreuses dans des quartiers comme New-Bell, Bassa, Akwa, Deido, Mbamewondo ou Haoussa. Douala est le siège de la culture Ngondo, la grande fête traditionnelle Sawa. Les villes secondaires ont organisé des événements hauts en couleurs tels que le festival Mpo’o d’Edea et la danse folklorique mbo’o de Nkongsamba.

– TOUR DE VILLE DE LA VILLE DE DOUALA

  • La Pagode ou le Palais du Roi Manga Bell à Bonanjo, construit en 1905 par le Roi Auguste Manga Ndoumbe, dans le style Nippon. C’est aujourd’hui le monument le plus célèbre de Douala. En 1908, Rudolf Douala Manga Bell succède à son père à la tête de la chefferie et y est installé.
  • Le château du prince Dika à Akwa. Il possède tous les monuments représentatifs des 10 régions du Cameroun.
  • La mosquée du marché central. C’est la première mosquée construite à Douala.
  • Les marchés Mboppi, Deido et Central. Ils sont bien meublés et colorés.
  • Le petit bâtiment marin, près du poste de Bonanjo, qui sert aujourd’hui de poste de police. C’est l’endroit où le roi Rudolf Douala Manga Bell a été suspendu.
  • Le centre médical militaire, l’endroit où Rudolf Douala Manga Bell et Ngosso ont été arrêtés la veille de leur pendaison.
  • La salle de fête Akwa, qui servait d’ancienne cour coutumière; l’endroit où le premier avion a atterri en 1927, en provenance de l’Afrique équatoriale française.
  • L’église du siècle, la première église chrétienne de Douala, construite par le missionnaire anglais Alfred Saker.
  • La gare de Bonaberi, le premier chemin de fer construit à Douala.

 

AUTRES SITES

– Le mont Lonako dans l’arrondissement de Nkongsamba.

– La forteresse de Dibombari / Castel.

– Le lac Ossa, dans l’arrondissement de Dizangue, formé par un bras de la mort des Sanaga. Ce lac de reconnaissance internationale est riche en lamantins (mammifères marins) et autres espèces de poissons.

– La mission catholique de Marienberg, avec son église construite au 19ème siècle.

– Les paysages de mangroves le long des côtes.